Le patrimoine bâti civil

Le territoire de Locarn, comme celui de toute paroisse bretonne, s’organise entre le bourg et les villages (hameaux). Territoire essentiellement agricole, son patrimoine bâti civil est constitué par différentes fermes et manoirs. De ces derniers, construits entre les XVe et XVIIIe siècles, il ne reste plus que quelques traces. En arpentant la campagne, on peut encore observer de belles maisons paysannes (XVIIIe – XIXe siècles), en particulier dans les villages du Guellec et de Kerpirit et dans le bourg.

Locarn se situant sur une zone de contact entre granite et schiste, à cheval entre le massif granitique de Quintin – Duault et le bassin schisteux de Châteaulin, les deux roches ont été employées dans les constructions. On trouve en particulier des maisons où on a utilisé le granite pour les encadrements de portes et fenêtres et le schiste pour les murs. Ces associations peuvent s’expliquer par des raisons d’économie (encadrements en pierre de taille et murs en moellons), mais aussi par un parti pris esthétique ou le remploi de pierres d’un bâti plus ancien.